Une grenouille dans la jelly

02 février 2020

Maintenant que tout est bien rangé, les pots en tout genre nettoyés, il n'y a plus qu'à...

Le principe est de refuser tout emballage, et d'aller chez les commerçants avec son propre contenant.

Pour commencer sans trop se compliquer la vie, c'est bien de débuter par une épicerie qui vend en vrac. Près de St Aub, il y a Le jardin d'Alice à St Médard, Le Marché de Léopold à Eysines et mon chouchou: Terre de Vrac au Haillan. Ces épiceries ont tendance à se développer de plus en plus dans les grandes villes. Pour les campagnes c'est plus compliqué. Il y a aussi de plus en plus de supermarchés qui offrent un rayon vrac, pas toujours bien fourni.

Bref, revenons aux épiceries de quartier... Dans ces commerces, on  trouve un peu de tout: tout ce qui se boit, se mange, sert à récurer ou à se faire belle. Les produits ne sont pas donnés mais là, pas d'achat compulsif comme la dernière poêle Hi-tech qui fait des crêpes à la vitesse de la lumière mais qui ne va pas sur les plaques induction... donc, l'un dans l'autre, on s'y retrouve.

Deuxième étape, les fruits et légumes. Le top du top est d'aller, lorsque c'est possible, chez les producteurs qui font de la vente directe. L'empreinte carbone est mini, les produits délicieux et les prix très honnêtes. Il y a quelques producteurs à Eysines comme les jardins de Cyril ou une productrice de renom à St Aubin. L'inconvenient, c'est que les horaires d'ouverture à la vente directe sont assez restreints. Autrement, si on fait abstraction de l'empreinte carbone, il y a moyen de faire du ZD un peu partout ailleurs. Il faut juste penser à emporter ses propres sacs à légumes, de préférence en tissu car il sont quasi immortels. Le must du must, c'est de les fabriquer soi-même dans des chutes de tissu.

Pour le reste des courses, ça peut être plus compliqué: quand on se pointe chez un boucher ou un fromager avec des tuperwares en verre, on nous fait un petit sourire en coin la première fois. La deuxième fois, si on a le malheur de tomber à un moment où il y a un peu trop de monde, on vous fait comprendre que les lubies de bobos, ça passe à la limite le jeudi matin. Le reste de la semaine c'est pour les gens qui ont un métier. Il y a aussi ceux qui trouvent "fantastique ce que vous faites Madame!" et prennent un mètre de papier pour peser un morceau de fromage avant de le jeter à la poubelle. "Et bien oui, elle voulait pas son fromage dans la boîte la p'tite dame?".

Voilà, je crois qu'il faut surtout garder le cap et ne pas se décourager: vous finirez toujours par vous faire refourguer  un emballage par-ci, par-là... mais pensez à tous ceux que vous n'avez pas acceptés!

...

Hey! Vous avez pensé au sac à pain en tissu? ;-)

 

Posté par crapaudore à 20:52 - Commentaires [1] - Permalien [#]


27 janvier 2020

My kitchen is rich!

Bon Allez, on rentre dans le vif du sujet...

Direction la cuisine.

C'est à mon sens par là qu'il faut commencer: si on jette un rapide coup d'oeil à nos poubelles, elles sont généralement pleines de déchets de cuisine. En s'attaquant à cette seule pièce, on obtient déjà des résultats très satisfaisants. Alors l'objectif, cette semaine, sera de:

-récupérer tous les contenants qui traînent : bocaux, sacs en tissu, tuperwares and co et d'en laisser en permanence quelques uns dans le coffre de la voiture. Il peut être nécessaire de racheter de bons gros tuperwares en verre, très pratiques.

-faire une descente dans les placards et éliminer TOUT ce qui traine depuis des années et dont on se servira un jour... peut-être...

- transférer les stocks de graines en tout genre, fruits secs et sucreries dans des bocaux en verre : ça permet d'éliminer une bonne fois pour toute leurs emballages, ça se conserve mieux... et c'est plus joli....

20200115_153648

 

Voilà, maintenant que Ben the bin est bien pleine, il n'y a plus qu'à la sortir et... ne presque plus la remplir. Bon débarras!

 

Retour d'expérience:

Cette étape m'a fait du bien:  j'ai pu virer; éliminer pleins de trucs inutiles. J'ai retrouvé de vieilles déco pour gâteaux, oubliées depuis longtemps, des sirops dégueux, de vieux pots de moutarde noircis. Bref, j'ai vécu un petit moment d'euphorie quand j'ai tout balancé dans mon bac à déchets; je me suis sentie beaucoup plus légère... comme quoi parfois, il suffit de presque rien!!

 

 

Posté par crapaudore à 22:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 janvier 2020

Le point Z

Tout a (presque) commencé il y a un peu plus d'un an; en décembre... Ça faisait déjà un petit moment que je m'intéressais au sujet du ZD sans trop oser franchir le pas. Trop contraignant, trop extrême... pas pour moi. Et puis un jour, sur Inter, je l'ai entendu: Jérémie Pichon; déroutant de simplicité et de bon sens... il a tenté l'expérience en famille, écrit un livre et zou! Un bocal de déchets ménagers en 1 an...  UN AN = UN BOCAL... Realllllyyyy? Il a terminé son interview en expliquant qu'avec un peu de bon sens et d'organisation n'importe qui pouvait y arriver. Bon du bon sens, j'en ai plein; quant au sens de l'organisation.... Alors là, il fallait quand même tester pour voir...

Ça a été ma résolution 2019: réduction des déchets ménagers... et bien, vous savez quoi? Ça se fait; sans trop de prises de tête.

Explications:

J'ai commencé par acheter le livre de la famille Pichon. Bon ok, ok, acheter un livre alors qu'on se lance tout juste dans le ZD, ça se discute, mais j'assume et je le prête! Il est d'aileurs parti en vadrouille chez une copine (hummm humm..). Ce livre est un très très bon point de départ: pas prise de tête ni moralisateur et, cerise sur le gâteau, il est bourré d'humour!

ZD

 Alors voilà, si ça vous va, nous allons commencer par la cuisine car c'est la pièce qui donne les meilleurs résultats...

Posté par crapaudore à 23:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Hoo dear me...

Voilà, voilà... 

 

Ca fait un petit moment que ma copine Bab's me demande d'animer une réunion tuperware pour un petit groupe de nanas intéressées par la tendance Zéro Déchet (ZD). Sauf que moi, pas le temps, et puis parler en public... enfin tu vois quoi? Un jour peut-être? Bon bref... Un mois de décembre plus tard, des fêtes bien encombrées, je présente mes bons voeux pour une bien bonne nouvelle année à notre groupe de copines... et là, ressort le thème du ZD - qui je l'avoue me poisse un peu à la peau en ce moment- Bab's veut des infos. Par whatsApp? On pourrait se faire un petit défi hebdomadaire du ZD? Et puis non, on ne va quand même pas encombrer la mémoire de nos smartphones, d'autant plus qu'une partie du groupe n'a pas l'air si motivée.

Et puis ce matin, ça a fait "tilt", pourquoi ne pas poster sur ce bon vieux canalblog, celui que j'ai lâchement abandonné il y a 10 ans? Comme ça, chacune ira y piocher les informations qu'elle souhaite.

Alors voilà, petit recadrage spatio-temporel pour celle(s) -je crois qu'il n'y en avait qu'une en fait- qui me suivait il y a 10 ans, sans faire partie de mon groupe de proches et qui peut être  recevra aujourd'hui une piqûre du passé: deux tétards et un déménagement plus tard, me voilà de retour. Nous avons traversé le Channel dans l'autre sens et trouvé une petite mare dans le sud ouest de la France où nous installer. Dans le jardin, il y a un cerisier...alors tout va bien.

 

cerisier

 

Posté par crapaudore à 07:59 - Commentaires [2] - Permalien [#]

13 novembre 2009

Tricot 13: La veste écharpe...

Une veste écharpe? Non mais tu sors ça d'où toi?

J'ai déniché ce patron il y a quelques mois dans un vieux catalogue Rowan en promo.

book_ZB38lg_jpg

Je vous l'accorde, le magazine fait un peu fond de panier des années 80, mais quand on cherche bien, on finit par trouver quelques petits modèles pas mal du tout qui, après quelques modifications, donnent ça:   

automne09_020

J'ai utilisé le mélange merino-alpaga-soiemerino-alpaga-soie de chez Mirasol, et pour aller plus vite assurer une bonne tenue, j'ai tricoté le tout en double... L'écharpe se tricote dans le prolongement du col, juste en faisant quelques augmentations...

Posté par crapaudore à 13:50 - Commentaires [15] - Permalien [#]


02 octobre 2009

T13... et que ça mousse!!!

Et voilà! Je suis prête!... Bon d'accord avec un peu beaucoup d'avance... mais à dire vrai, mon tricot 13 d'Octobre était aussi un tricot boulet qui trainait depuis des annees au fond d'un placard... parce que, voyez-vous,  des petits pulls en 3 mois, je n'en ai pas une utilisation quotidienne! Je vous passe les détails du ratage mais je me suis retrouvée avec ce pull a peine commencé par une copine qui m a dit lorsque sa fille a eu 6 mois : " j'y arrive pas... tu termines?". Du coup, j'ai un peu évacué mes frustrations d'enseignante (du dimanche mais néanmoins ratée) sur ce pauvre pull qui s'est vu tricoté en 2-2 puis lâchement abandonné au fond d'un placard, inachevé.. shame.

Pauvre pull...

Donc, merci la Poule, merci Emma, de m'avoir liberée d'un projet boulet. Merci les cops de mettre au monde 11 bébés cette année: dans le lot, il y aura bien une minette... non imaginez... que des petits gars... impossible!

pull_enfant_007

pull_enfant_008

Petit modèle tout simple la Droguerie, coton la Droguerie aussi. Par contre pour les couleurs, il ya eu comme une petite surprise au tirage : le pull est parme et anis alors qu'il apparaît clairement lavande sur cette photo... mon appareil a dû être impressionné par l'intensité du vert de l'herbe de mon jardin, bref... Pour les boutons, ça été un drame : Mrs Mum et moi-même partant alternativement en voyage ce mois-ci, il était impossible d'obtenir les petits boutons-fétiches-poisson-en-plastique-transparent (toujours la Droguerie). J'ai été obligée de me rabattre sur ma local-bricol-shop et ai déniché ces petits boutons faits par des femmes sud-africaines... du coup, j'ai bien meilleur conscience! Seul truc, ils sont en terre cuite... je me demande ce que ca va bien pouvoir donner en machine a 40?

Croac!

Posté par crapaudore à 09:47 - Commentaires [5] - Permalien [#]

28 septembre 2009

Francis Turkey

Onze. Onze c'est le nombre de mini-bouts à naître dans un environnement plus ou moins proche d'ici janvier... Onze, est aussi la target que je me suis fixée pour les cadeaux faits-main ; et j'ai prévu d'essayer de tenir le rythme! Du coup, poulets et dindons bondissent de mes aiguilles et suscitent quelque peu l'intérêt de son altesse Jojo-le-chatJojo-le-chat...

Copy_of_septembre_09_016Copy_of_septembre_09_012

Copy_of_septembre_09_015Copy_of_septembre_09_019

Tout comme Gordon, Francis sort de là : organic_kids_cover_L_1_ et est tricoté en coton Bio Twilleys et Rowan!

Posté par crapaudore à 16:32 - Commentaires [2] - Permalien [#]

11 septembre 2009

Petite veste pour la rentrée

Et hop!! Voilà : du bleu, du relief un zip et mon mini filleul sera paré pour la rentrée... Comment ça la rentrée est déjà passée? Mais je ne vous ai pas dit pour quelle rentrée!!!

J'ai trouvé le modèle dans ce livre R_PATT000619; l'ai tricoté en 4 ans... mais ne suis pas persuadée qu'il puisse mettre cette veste avant les trois prochaines années : elle m'a l'air gigantesque! Ce qui me laisse 11 mois (au moins) pour l'envoyer...

septembre_09_016

septembre_09_026septembre_09_022

septembre_09_020

Le tout tricoté en coton Bio Twilleys Freedom Sincere...

Posté par crapaudore à 12:34 - Commentaires [4] - Permalien [#]

07 septembre 2009

Gordon Chicken

Gordon est un Gallinacé tout particulier : un peu sans-gêne, il s'est installé la semaine dernière sur mes aiguilles à tricoter et n'en est descendu que pour elire domicile dans le jardin... de là, il surveille absolument tout!

septembre_09_012 septembre_09_008

Gordon est tricoté dans du coton bio : un mélange de Rowan Purelife et de Twilleys Freedom Sincere. L'intérieur est rembouré de coton à demaquiller et de graines de haricot schées... Les explications sont là:

organic_kids_cover_L_1_

A suivre, Jamie et Hugh, puis Francis Turkey probablement aussi!

   

Posté par crapaudore à 16:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 août 2009

Petit gilet tout simple

Il y a quelques semaines déjà, je remarquais un petit gilet qui apparaissait de blog en blog. Les couleurs et matières variaient mais tous avaient le petit détail qui tue : le biais Liberty... " Non, mais je rêve! Ce gilet, il me le faut absolument!!!". Devant l'urgence absolue, je n'ai pas hésité une seule minute à laisser mon tricot en plan. Etape numéro 1 trouver le patron. Les filles mentionnaient un patron de MCI. "MCI, MCI? Mais c'est quoi ça??? " Là, ma pauvre petite, tu commences à m'inquiéter: MCI : Ma-rie-Clai-reI-dee! "Evidemment!" Par chance  MCI traverse chaque trimestre la Manche pour venir se réfugier dans ma boite à lettres. "Comment? Pendant tout ce temps, ce patrons était chez toi??? " Et oui, ça m'apprendra à le regarder d'un oeil distrait! La première étape franchie, il ne me restait plus qu'a dégotter les fournitures: j'ai remplacé le bambou conseillé par un coton Bio de chez Freedom et le biais Liberty... "Là non, sans plaisanter! On ne touche pas au biais Liberty!!!" Oubliant complètement que Londres se trouve a une petite demie heure de chez moi et qu' éventuellement chez Liberty, j'aurais pu trouver mon bonheur, j'attrape mon téléphone pour informer Mrs Mum de l'urgence (Mrs Mum partant le lendemain en vacances, l'affaire ne pouvait vraiment pas attendre!). Mrs Mum a donc du courir à la Droguerie, prendre la responsabilite d'un choix difficile, poster le précieux biais, et tout ça pour ça...

   

11cerises_043

Le plus fou dans tout ça; c'est que je le mets!!!

Posté par crapaudore à 20:42 - Commentaires [2] - Permalien [#]